何佳燕 HO Chia-Yen Plan du site
Wish You Were Here
Présentation Curriculum Vitae Galerie Contact
L'exposition « Wish You Were Here » à la librairie Page One Book Store de la Tour Taipei 101.
Le catalogue « Wish You Were Here »
« Wish You Were Here »
Année : 2007
Matière : Photographies
Taille : 10,16 × 15,24 cm

Rolling Stones Culture est une entreprise qui édite des livres, des magazines et des calepins. En 2007, elle a organisé une exposition à la librairie Page One Book Store de la Tour Taipei 101 pour laquelle elle a invité les artistes à lui envoyer des œuvres. « Wish You Were Here » était le sujet de cette exposition, elle a rassemblé des photographies sur les thèmes des paysages du voyage et des souvenirs de la vie. L'organisateur a espéré que les participants pouvaient trouver toutes les possibilités de création par la photographie, qu'on se limite pas à prendre tous simplement les paysages ou les personnages. Suite à cette exposition, un catalogue a été publié. Les 5 photographies ci-dessous sont celles sélectionnées pour ce sujet.

« A4 », qu'en pensez-vous ?

« A4 », qu'en pensez-vous ? La taille d'une feuille de papier ? En fait, c'était un panneau de signalisation de chemin de fer installé dans une sucrerie fermée de ma région natale. Après la Seconde Guerre Mondiale, ces sucreries étaient une industrie importante à Taïwan. Ces chemins de fer ont transmis la canne à sucre et le sucre jusqu'à la fin du 20e siècle. Pendant la crise, ils ont participé au développement économique. Actuellement, ce sont des attractions touristiques.

Ce panneau a laissé une trace historique, il reste toujours là pour raconter une histoire évanescente. C'est un panneau très différent des autres. Cette image nous appelle à réfléchir à la signification du chiffre.

L'étang dans notre potager

C'est un étang dans notre potager qui sert à irriguer nos légumes. Il a été construit pendant mon enfance. Je jouais souvent au potager avec mes chiens. D'ailleurs, mes parents s'occupent beaucoup de légumes et de fruits là-bas. J'ai maints souvenirs concernant ma famille auprès de cet étang.

Un jour, il faisait beau, cet étang était très calme comme si un grand miroir était posé dans le potager. Je suis restée à côté de l'étang pour contempler les nuages. Cette image réflexive était comme un mirage, comme s'il y avait un autre monde qui se cachait dans l'étang.

C'était un crépuscule à Guandu (un département de Taipei)

C'était un crépuscule à Guandu (un département de Taipei) où j'ai habité environ un an et demi. Sur le bord de la fenêtre, je cultivais des laitues qui venaient du potager de mes parents. En effet, je ne mangeais pas les laitues, je les laissais pousser jusqu'à la fanure. Je les ai cultivées pour trouver les souvenirs de notre potager, la vie de la campagne. Ce jour-là, la couleur du crépuscule accompagnant la laitue fanée m’a amené un sentiment nostalgique.

C'était un lac qui venait du grand séisme à Taïwan.

C'est un lac, des gens prennent un radeau pour jouir du paysage. L'ambiance a l'air très calme et tranquille. Mais, pourquoi y a-t-il des arbres dans le lac ? En fait, ce n'est pas un lac normal ; c’est le résultat d'une grande catastrophe ! Le 21 septembre 1999, à Taïwan a eu lieu un séisme grave, le Séisme de Chichi. Le centre du séisme était à Nantou, un comté est situé au milieu de Taïwan, où se trouve la plupart des hautes montagnes de Taïwan.

Ce grand séisme a détruit tous les paysages, beaucoup d’habitants sont morts dans cette catastrophe ! Avant ce jour, le lieu de ce lac était une grande vallée. À cause de ce séisme, en un instant la montagne a disparu ! Ce soir-là, les habitants étaient en train de dormir, ils n'ont pas eu le temps à fuir, ils ont dormi pour l'éternité chez eux dans une terre épaisse. La masse de terre a obstrué la rivière, environ une semaine plus tard, un nouveau lac paraissait. Et puis, des gens ont commencé à organiser des groupes touristiques pour le visiter, c'était vraiment un phénomène extravagant !

Finalement, ce lac a déjà disparu à cause de désastres naturels. La photographie a enregistré ce paysage mystérieux et étrange !

L'image réflexive de la maison du voisin sur l'eau

C'est la maison de nos voisins, elle est réfléchie sur une flaque d'eau dans notre cour. J'ai essayé de changer les distances focales de l'objectif et les angles pour observer notre maison. Afin de casser les préjugés visuels, j'ai inversé cette photo. Beaucoup de gens m'ont dit qu'ils devinaient toujours cette scène, ils pensaient que c'était l'image réflexive sur la neige. Pourtant, il ne neige jamais chez moi, cette image est réfléchie sur l'eau du sol en ciment.