何佳燕 HO Chia-Yen Plan du site
Solitude dans la ville
Présentation Curriculum Vitae Galerie Contact
Solitude dans la ville
« Solitude dans la ville »
Année : 2004
Matière : Peinture à l'huile
Taille : 90 × 70 cm

C'est une œuvre finaliste de la catégorie peinture à l'huile du Concours d'exposition Taipei Comté.

En 2004, c'était la troisième année que j'habitais une grande ville. J'ai peint cette œuvre pour décrire le malaise entre la ville et la campagne. À Taipei, je me sentais toujours seule et désorientée. Les habitants sont toujours occupés, ils travaillent sans cesse, ils ne se soucient que d’eux-mêmes. Même si les ressources sociales sont nombreuses dans notre capitale, la lutte pour la vie est encore plus forte que dans les autres régions ! À Taipei, même si la densité de la population est plus grande que dans les villages, pourtant, les hommes sont très seuls ! Quand on rencontre des difficultés dans la grande ville, on ne peut pas trouver facilement de l'aide. Tout le monde vous fuit.

À Taipei, le gouvernement faisait de la propagande pour un slogan « Une nouvelle Taipei, une vie meilleure ! » ! Ironiquement, on se disait que c'était grâce à ces nouvelles constructions que l'on pouvait sans doute avoir « la meilleure des vie » ! Et donc l'occasion m'a été donné de participer au concours du Comté de Taipei et d’exprimer mon opinion personnelle. Par conséquent, j'ai choisi de peindre un personnage qui se recroqueville dans l'ombre et regarde au-delà de l'horizon très désorienté. Quand on a des sentiments négatifs, on recroqueville naturellement notre corps pour se défendre. Néanmoins, on est obligé de supporter ces sentiments réels.

Afin de décrire la solitude et la détresse qu'un homme peut ressentir dans une grande ville, j'ai choisi des couleurs sombres et froides pour le fond de ma toile. Et ces couleurs passent dans le corps à plusieurs endroits afin de symboliser tous les sentiments négatifs. Cette peinture a été pour moi un moyen d'expression et de réponse à ce slogan.