何佳燕 HO Chia-Yen Plan du site
Scène
Présentation Curriculum Vitae Galerie Contact
Scène
Scène
Scène
Scène
« Scène »
Année : 2010
Matière : Verre, soie, bois, plâtre, collier
Taille : 100 × 60 × 60 cm

J'ai mis longtemps à réaliser cette œuvre. L'idée originelle est sortie de ma tête environ à la fin de l'année 2006. Lorsque j'ai organisé cette œuvre, j'étais responsable artistique au centre de recherche de l'Université Tamkang. Mon bureau était en haut du bâtiment, la vue était très vaste, le ciel bleu avec le panorama du village Tamsui. J'avais tant de travail que je n'avais pas beaucoup de temps pour me reposer. Une fois que j'étais trop languide, je n'ai pas pu me retenir de regarder les nuages qui passaient doucement dans le ciel bleu. À ce moment-là, une maquette simple a pris forme dans ma tête.

Pourtant, je n'ai pas tout de suite procédé à la création de cette œuvre, j'ai seulement dessiné les esquisses sur mon carnet. Au début de l'année 2007, j'ai commencé à sculpter la partie principale. De 2007 à 2010, j'ai traversé des expériences différentes : j'ai changé de travail, j'ai voyagé en faisant un tour de Taïwan, j'ai participé à des compétitions ou expositions diverses…etc. Pendant cette période, j'ai au fur et à mesure rajouté des éléments à cette œuvre, j'ai essayé des matières différentes. Comme mon journal, elle était le reflet d'un moment de ma vie où j'étais en train de chercher la valeur de soi.

La partie principale de cette œuvre est un œuf couvert par une coquille de ciel, une patte d'animal sort de cet œuf. Elle est parée d'un collier et est peinte de vernis à ongles en rose, le dessous de la patte est décoré motif comme une semelle. Le tout décrit un sentiment compliqué. Ces année-là, je me suis souvent posé ces questions : quelle est la valeur originale de la vie ? On vit ou travaille pour quoi ? L'œuf de ciel suggère que la nature de la vie tend à la liberté, la patte d'animal allégorise l'instinct humain. Par cette partie, je voudrais exprimer l'idée que l'homme est toujours coincé par les règles ou les préjugés de la société. Parfois, j'estime qu'on n'est qu'un animal supérieur pare d'une belle apparence. On voudrait obtenir le succès et la liberté de la vie, par conséquent, on suit l'idée de valeur de la société, néanmoins, je me sens toujours la liberté qui m'échappe de plus en plus.

En 2010, j'ai rajouté la scène, la vitrine et le tapis. La patte est posée mise au milieu de la vitrine ; au-dessous de la vitrine, il y a un miroir qui réfléchit le dessous de la patte. D'ailleurs, le tapis est marqué d'empreintes de pas qui vont vers la vitrine. Cette vitrine est octogone, j'ai fait référence à la forme des huit trigrammes qui évoque la philosophie chinoise.

Cette année-là, j'ai acquis des expériences et des résultats qui peuvent donner du poids à mon CV, toutefois, je doutais souvent ! Comme si je marchais sur le riche tapis vers la scène idéale où je pourrais mettre les connaissances professionnelles ou la compétence technique pleinement en jeu. Finalement, je trouverais ma scène idéale ou j'entrerais une prison transparente ? Je me le demande toujours.