何佳燕 HO Chia-Yen Plan du site
sabots
Présentation Curriculum Vitae Galerie Contact
Sabots
Sabots
Sabots
Le défilé de mode de la finale de la compétition « The Projet Bornway 2nd »
L'exposition « International Footwear Design Competition 2009 »e
L'exposition « International Footwear Design Competition 2009 »
« Sabots »
Année : 2008
Matière : Fourrure artificielle, cuir factice, bois, décor de cristal
Taille : 23 × 9 × 10 cm

Cette œuvre a été créée pour participer à une compétition de chaussures « The Projet Bornway 2nd » en 2008 à Taïwan. Les jurys ont sélectionné les dix meilleures esquisses pour la première partie de la compétition. Et puis les dix participants devaient réaliser leurs œuvres en six mois pour la finale : le défilé de mode. Devant la finale, les mannequins ont présenté les chaussures sur une des places à côté de la Tour 101 de Taipei. Pour cette compétition, une entreprise avait été sélectionnée pour réaliser ces chaussures. Nous, les artistes, avons pu suivre l'élaboration du travail, notamment, dans la conception et le choix des matières. Enfin, après cette longue période de stress, j'ai été récompensée en recevant le 1er prix !

Cette compétition m'a rappelé une vécue dans mon enfance. J'ai grandi dans la montagne. Quand j'étais toute petite, je courais et marchais souvent pieds nus sur les chemins caillouteux dans les forêts. Et à cette époque, je n'en éprouvais aucune douleur. Néanmoins, quand j'ai commencé à aller à l'école, j'ai été obligée de porter des chaussures si bien que je ne pouvais plus après les enlever. Cela me faisait si mal ! Mes pieds commençaient à perdre leur instinct naturel. Cette expérience m'a permis de réaliser que l'on est facilement influencé par la société qui nous fait perdre peu à peu nos capacités originelles. Aussi, dans mon œuvres, j'ai voulu représenter la forme de la chaussure qui se rapprochait le plus de celle d'un pied d'animal et ma préférence est allée à celle du sabot.

Mais, cette chaussure n'est pas mettable car elle ne peut pas tenir le poids d'une femme. C'est vraiment très fragile ! Comme notre envie de la beauté suit toujours la mode, on oublie peu à peu la nature, l'instinct et le pourquoi, alors qu'on embrasse naïvement l'apparence anti-nature. Les belles chaussures nous attirent toujours, et pour les obtenir, on est prêt à dépenser beaucoup, de plus, on sait bien que la forme de la chaussure ne nous convient pas, elle nous fait même souffrir, mais on préfère l'ignorer.

Par ailleurs, pour qu'on avait une apparence plus élégante ou charmante, on est prêt à tout même à se moquer et à ignorer l'existence des autres êtres vivants. Par exemple, les jolies fourrures et les plumes diaprées ne sont pas seulement le vêtement des animaux. Pour la mode, on est prêt à sacrifier des animaux, en arrachant leur peau et leur fourrure pour la seule satisfaction de l'homme et de son idéal de la beauté !

Dans cette finale sur la scène, le mannequin a exposé mon œuvre en tenant les chaussures par les mains et non dans les pieds. Je veux profiter de cette occasion, pour vous donner mon point de vue sur la mode et notamment son absurdité. Le sujet de cette compétition était « Fashion ‧ Life ‧ Style ‧ Casual », pourtant, Dieu nous a déjà donné ces chaussures qui correspondaient à ce sujet, il s'agit de nos pieds ! En outre, je voudrais transmettre un message aux inconditionnels de la mode en leur disant de ne pas violer des animaux. Il ne faut pas violer l'existence des animaux pour satisfaire leur propre vanité ! Sinon, on n'obtient qu'une beauté superficielle.

En 2009, les trois premières places de cette compétition ont représenté Taiwan pour participer à la compétition international « International Footwear Design Competition 2009» en Chine. Nous avons concurrencé avec beaucoup de participants sélectionnés qui venaient de pays différents. Dans cette compétition, j'ai obtenu la troisième place du groupe « Lady's Casual - individual ».